BIENVENUE

Voici pour vous quelques conseils judicieux en tous domaines, pour allier pratique et mieux-vivre.
Si vous aussi, vous avez vous des trucs à nous faire partager,
écrivez-nous et nous entreposerons vos messages dans ce blog
.
De même, visitez souvent un sujet car il se peut qu'au fur et à mesure de nos découvertes,
nous le complétions !


jeudi 28 juin 2012

Trop chaud

Si on a avalé une boisson trop chaude qui brûle la gorge, il ne faut surtout pas boire de l'eau glacée pour apaiser la douleur, mais plutôt absorber plusieurs cuillerées à soupe d’huile d'olive.
La sensation de brûlure disparaitra rapidement.

La socca

La socca est la version sans sucre du cade, elle est servie comme entrée chaude.
C'est une spécialité niçoise. A Marseille, on prépare la même entrée sous le nom de "panisso".


Dans 1 litre d'eau froide, délayez 250 g de farine de pois chiches.
Ajoutez 1 cuillerée à soupe d'huile d'olive et faites cuire à feu doux jusqu'à obtenir une pâte compacte.
Versez sur une plaque à pâtisserie enduite d'huile d'olive et faites cuire au four à 180°C durant 10 minutes.

Connaitre leur âge

Pour connaitre l'âge d'un arbre, il suffit de compter le nombre de ses cernes.
Pour cela, on pratique un carottage en perçant le tronc de part en part.
Malheureusement, le côté torturé et creux des troncs d'oliviers rend très difficile cette datation.
On peut malgré tout évaluer leur âge grâce à l'histoire à laquelle ils sont liés, comme par exemple l'olivier millénaire de Souk Ahras, en Algérie, contemporain de saint Augustin qui vécut de 354 à 430.

Bêtises de Cambrai

Pour certains, ce bonbon à la menthe fut inventé fortuitement par un apprenti, qui se trompa dans le dosage de menthe du sirop de sucre qu'on lui avait demandé de préparer.
On dit aussi que son nom viendrait de l'habitude qu’avaient les hommes, après avoir vendu leurs bêtes au marché, de dépenser leur argent avec des "bêtises", bonbons fabriqués sur place et coupés à la demande.
C'est Émile Afchain qui eut l'idée d'adoucir le piquant d'un bonbon à la menthe "Mitcham" avec une bande de sucre caramélisé qui le faisait ressembler à un petit coussin blanc.
Le génie de cet inventeur ne s'arrêta pas là : il eut l'idée d'insuffler de l’air chaud dans le sucre pour le rendre plus léger et opaque.

L'ami du potager

Le pêcher est un petit arbre au feuillage léger et très espacé : il est donc possible de le planter dans un potager, dont d'ailleurs il appréciera le sol régulièrement travaillé et bien fertilisé.
Il arrive quelquefois que le pêcher s'invite tout seul au potager.
Lorsque les jardiniers enrichissent leur terrain avec un compost qu'ils ont fabriqué eux-mêmes, ils déposent sans le savoir des noyaux de pêche mêlés aux épluchures des fruits.
Bien au chaud dans ce compost, ils germent aussitôt en présence de terre.
Ces pêchers spontanés donnent des pêches splendides : il faut donc les laisser se développer.

Une plante nettoyante

Le houblon est une plante grimpante qui ne nécessite aucun entretien.
Grâce à sa capacité à pousser dans les friches, il peut servir de plante "nettoyante" en venant à bout des orties et autres mauvaises herbes.
Le houblon du Japon est idéal pour recouvrir de façon temporaire un grillage ou créer une treille le temps d'une saison.
Le houblon vivace perd ses feuilles en hiver, ce qui ne l’empêche pas à chaque nouvelle saison de développer un feuillage dense et de grimper de plus en plus haut.

Le houblon était très présent dans les jardins de nos grand-parents ; à la campagne, jadis, on plaçait des cônes de houblon séchés sous les oreillers des enfants pour qu'ils dorment.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...