BIENVENUE

Voici pour vous quelques conseils judicieux en tous domaines, pour allier pratique et mieux-vivre.
Si vous aussi, vous avez vous des trucs à nous faire partager,
écrivez-nous et nous entreposerons vos messages dans ce blog
.
De même, visitez souvent un sujet car il se peut qu'au fur et à mesure de nos découvertes,
nous le complétions !


lundi 21 mai 2012

Transpiration des pieds et des mains


D'après tante Rosalie, il y a 100 ans !
Pour les pieds, on calme les brûlures et le gonflement grâce à un bain de pied pris chaque matin à l'eau tiède avec une cuillère à bouche d'alun pour 1 litre d'eau.
Après le bain, on fait une forte friction avec la solution suivante : glycérine 50 g ; alcool camphré 20 g ; vinaigre 20 g
Quant aux mains humides, on recommande les frictions fréquentes à l'alcool camphré.

Teinter le bois

Teinter le bois pour le rendre plus beau et le protéger est une base de la restauration des meubles. Des teintes claires et dorées, aux teintes plus soutenues wengé ou chocolat, tout dépend de l’effet recherché et du type de décoration. Voici quelques recettes à base de brou de noix et d’huile de lin qui permettent d’obtenir les principales nuances de teintes pour le bois. 

Voici quelques recettes d’huile teintées pour le bois brut :
noyer clair
- 1/10 vol. de brou de noix (cassel)
- 2 vols d’huile de lin
- 1/2 vol. d’essence de térébenthine **
chêne moyen
- 1/5 vol. de brou de noix (cassel)
- 1 vol. 1/2 d’huile de lin
- 1/2 vol. d’essence de térébenthine
chêne foncé
- 1/2 vol. de brou de noix (cassel)
- 1 vol. d’huile de lin
- 1/2 vol. d’essence de térébenthine
wengé
- 1 vol. de brou de noix (cassel)
- 1/2 vol. d’huile de lin
- 1/2 vol. d’essence de térébenthine

Faire un test pour vérifier la teinte.
On peut créer des tons dorés ou acajou en ajoutant des pigments jaune ou rouge au brou de noix. Laisser sécher l’huile teintante 2 heures environ.
A noter que l’on peut également diluer le brou de noix avec de l’eau. Dans ce cas, penser à bien poncer la surface à teinter car l’eau a tendance à soulever les fibres de bois.
Une fois la teinte sèche, protéger avec une cire naturelle si le meuble est destiné à l’intérieur et un vernis si le meuble est destiné à l’extérieur.

Le véritable brou de noix, utilisé par les artistes, les calligraphes, est une macération de coques de noix. On peut faire soi-même son brou de noix avec les enveloppes vertes des noix (pas les coquilles). Réduisez en poudre les gangues des noix. Ajoutez de l’eau bouillante et laissez macérer. A conserver dans un bocal hermétique à l’abri de la lumière.

Le chlorure de magnésium

Le chlorure de magnésium fut expérimenté par un chirurgien pendant la grande guerre sur les blessés, en usage interne et en usage externe. On remarqua des effets sur la stimulation du système immunitaire. Aujourd’hui, on l’utilise toujours dans les services de réanimation.Notre alimentation étant pauvre en chlorure de magnésium (en cause, l'appauvrissement des sols), il convient de palier aux désagréments occasionnés en faisant des cures régulières ou en prenant ce complément alimentaire tous les jours par 1/2 verre.


Mode d’emploi :
Diluez un sachet de 20 g de chlorure de magnésium (environ 1,50 euros en pharmacie) dans 1 litre d’eau.
Faites des cures saisonnières en buvant 1/2 à 1* verre de la solution par jour.
 Ou bien prendre 1/4 à 1/2* verre par jour, tous les jours pour un apport de fond.

* On adapte à ses réactions, car le chlorure de magnésium est légèrement laxatif.
Il est d’ailleurs souverain en cas de constipation.

La colle de riz

La colle de riz est connue depuis toujours en Asie. Extrêmement résistante, elle peut être utilisée pour réaliser tous les collages de papier. On s’en sert pour les reliures de livres, le cartonnage de luxe ; les collages réalisés avec la colle de riz sont réputées inarrachables. De blanchâtre, la colle devient transparente en séchant.

Dans 1/3 litre d’eau, faire cuire 200 g de riz ou de farine de riz* à feu doux.
On peut utiliser un riz qui a déjà cuit, un reste…
Quand le riz sera très (trop) cuit, l’amidon naturellement contenu dans le riz va se diluer dans l’eau.
Le liquide va épaissir et blanchir.
Ajoutez un peu d’eau s’il en manque et faites recuire.
Filtrez, laissez refroidir la colle de riz. 

On peut conserver le riz trop cuit pour refaire de la colle de riz.
Conservez la colle dans un endroit frais, dans un pot fermé, type pot de confiture.
La conservation peut aller de une à plusieurs semaines.
Agitez avant d’utiliser.
Étendez la colle au pinceau comme une colle classique.
On peut protéger les collages ou les dessins, en passant une dernière couche de colle.

* farine de riz : en magasins d’alimentation, parfois sous le nom de "crème de riz" . On peut également se servir de la poudre à amidonner, pour la dentelle et le crochet.

La lessive aux marrons d'Inde

Le marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum) s’est acclimaté en France ; on en trouve dans les jardins publics. Leurs marrons se récoltent en automne.

Ramassez 1 kg de marrons et enlevez leur peau.
Découpez-les en petits morceaux.
Faites bouillir 1 heure avec 3 litres d’eau.
Filtrez et mettez en bidon.
Utilisez cette lessive pour les couleurs foncées et le noir.

Nettoyer une cuvette encrassée

Diluez 0,5 l de vinaigre d’alcool blanc dans 1 litre d’eau.
Faites tiédir le mélange.
Versez-le dans les toilettes.
Saupoudrez de 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude.
Le mélange bouillonne un peu.
Laissez agir une nuit.
Le lendemain, brossez vigoureusement et rincez.
La cuvette est redevenue blanche.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...