BIENVENUE

Voici pour vous quelques conseils judicieux en tous domaines, pour allier pratique et mieux-vivre.
Si vous aussi, vous avez vous des trucs à nous faire partager,
écrivez-nous et nous entreposerons vos messages dans ce blog
.
De même, visitez souvent un sujet car il se peut qu'au fur et à mesure de nos découvertes,
nous le complétions !


jeudi 26 avril 2012

Plantes en pots

En versant 2 à 3 cuillerées à soupe d'huile d’olive su la terre des plantes en pots, on leur redonne des forces et on ameublit la terre.
Avant de verser l'huile, il est conseillé d'arroser les plantes ; la fine couche d'huile déposée limitera l'évaporation de l'eau, et la terre du pot restera ainsi plus longtemps meuble et humide.

Peindre les radiateurs

Si aujourd'hui on dispose de peintures en bombe, qui permettent de peindre dans l’espace, il est souvent plus sûr d’utiliser la bonne vieille méthode du pinceau coudé.
En effet, les bombes de peinture projettent de très fines particules de peinture qui forment un brouillard allant se déposer un peu partout dans la pièce, même si l'on a bien isolé le radiateur.
Contrairement à une idée reçue, les peintures à l'eau tiennent mieux sur un radiateur en fonte que les peintures à l'huile, qui auront tendance à s'écailler lorsque le radiateur chauffera.
Dernier conseil : peindre les radiateurs en été lorsqu'ils sont inactifs.

Camoufler une éraflure

Sur un meuble en bois ciré, on élimine les éraflures en passant dessus un chiffon imbibé de white-spirit ou d'essence de térébenthine.

Sur un meuble en chêne ou en pin, il est conseillé d’utiliser du cirage blanc ou beige.

Sur un meuble en érable, on préférera un mélange de teinture d'iode et d'alcool, qu'on laissera sécher avant de cirer à nouveau, puis de lustrer à l'aide d'un chiffon.

Sur un meuble en noyer, on frottera l'éraflure avec l’intérieur d'une noix fraîche.

Sur un meuble en acajou, on passera un pinceau imbibé de teinture d'iode, puis on séchera et cirera.

On peut aussi se servir d'un crayon à sourcil de la même teinte que le bois.

Mélanges dépuratifs à l'argile et à la lavande

Pour un masque à la fois dépuratif et nourrissant : délayez 1 cuillerée à soupe d'argile verte dans un macérât huileux de fleurs de lavande jusqu'à obtention d'une pâte onctueuse.

Pour un masque assainissant, astringent et tonifiant : délayez 1 cuillerée à soupe d'argile verte dans de l'eau florale de lavande, jusqu'à obtention d'une pâte onctueuse.

Laissez reposer ces masques pendant 10 minutes avant de rincer à l'eau fraîche.
Terminez en tamponnant le visage d'un coton imbibé d'hydrolat de lavande.

La subtile crème d'angélique

Fragmentez en petits tronçons 1,5 kg de tiges fraîches d'angélique.
Vous pouvez aussi ajouter :  2 clous de girofle , 1/2 cuillerée à café de cannelle, 1 pointe de noix de muscade fraichement râpée
Faites-les infuser pendant 8 jours dans 2 l d'alcool à 90°.
Filtrez l'infusion
Ajoutez au produit obtenu 2 l d'eau dans laquelle vous aurez fait fondre 3 kg de sucre en poudre.
Mettez en bouteilles ou en cruchons et laissez vieillir.

***
Étiquette à voir chez Max

Deux méthodes de stérilisation éprouvées

La méthode "à chaud"
Dans cette première méthode de stérilisation des fruits ou des légumes, les produits chauds sont versés dans un bocal ébouillanté, puis on ajoute un liquide bouillant et l'on plonge le bocal dans un bain d'eau chaude pour le stériliser.
On peut également appliquer de procédé à des aliments crus ou froids sur lesquels on verse un liquide bouillant.

La méthode "à froid"
Cette méthode est l'inverse de l précédente, car elle consiste à utiliser des éléments qui, au départ, sont tous froids : les aliments sont placés à cru dans un bocal, on les recouvre d'un liquide froid et le bocal est placé dans un bain d'eau froide, lequel est ensuite porté à ébullition pour réaliser la stérilisation.

Quelques précautions
Les aliments seront mis dans les bocaux sans être tassés et sans remplir le récipient jusqu'à ras bord, car ils ont tendance à gonfler légèrement durant la stérilisation.
le liquide, eau ou sirop, ajouté dans le bocal ne doit jamais arriver jusqu'en haut : laissez toujours une marge de 2 cm, pour permettre aux fruits notamment de gonfler et au liquide de bouillir.
Si les bocaux sont trop pleins, le joint en caoutchouc risque de mal se mettre en place


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...