BIENVENUE

Voici pour vous quelques conseils judicieux en tous domaines, pour allier pratique et mieux-vivre.
Si vous aussi, vous avez vous des trucs à nous faire partager,
écrivez-nous et nous entreposerons vos messages dans ce blog
.
De même, visitez souvent un sujet car il se peut qu'au fur et à mesure de nos découvertes,
nous le complétions !


samedi 24 mars 2012

Sauce au chocolat blanc et à la menthe

Originale avec une crème glacée au chocolat noir, cette sauce chaude ou refroidie, offre aussi un contraste de saveurs avec des fruits (ananas ou abricots par exemple).

Pour 40 cl :
Râpez 200 g de chocolat blanc dans un bol, placez-le au bain-marie et faites-le fondre.
Puis ajoutez 25 cl de crème fleurette portée à ébullition avec 4 cuillerées à soupe de lait.
Mélangez puis incorporez 20 g de beurre en remuant et enfin 1 bonne cuillerée à soupe d'alcool de menthe.

Jamais au réfrigérateur

Le réfrigérateur est à bannir absolument pour stocker les chocolats (à moins qu'il ne s'agisse de truffes à la crème fraîche, d'un gâteau ou d'une mousse à tenir au frais pour une douzaine d'heures, ce qui lui permet de parvenir au plein épanouissement des arômes).
L'excès de froid est fatal aux tablettes ou aux bouchées; qui sont, comme le bon vin rouge, à déguster "chambrées".

La boisson de l'élite

Le cacao en tant que breuvage était réservé à l'élite de la société aztèque : hauts dignitaires, grands commerçants, prêtres, etc.
Sa consommation était entourée d'un cérémonial élaboré, avec des tortillas farcies, des pâtés de dinde, des cailles farcies, des langoustes, de lézards en sauce...
La dégustation du chocolat servi dans des calebasses séchées, gravées ou peintes était le point d'orgue du repas.
Les fêtes qui rythmaient la vie sociale aztèque donnaient lieu à de libations de chocolat en l'honneur des différents dieux de la Pluie, des Sources, des Rivières ou de la terre
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...